Agence Matrimoniale à Oufa, une jeune Femme Russe témoigne

Savez-vous que le 12 février, l'humanité célèbre une journée extraordinaire – c’est la Journée des agences matrimoniales. Nous avons décidé pour cette merveilleuse occasion d'essayer de trouver un mari pour notre Natalya. Mais pas sur l'Internet avec les sites de rencontre, mais selon une manière ancienne, à travers les services d’une marieuse dans une agence matrimoniale à Oufa.

Trouver une agence matrimoniale à Oufa en Russie

À ma demande, le moteur de recherche Internet trouvé dans la capitale déjà 17 agences matrimoniales. Anticipant le bonheur surnaturel, je compose les numéros. Cinq bureaux de la liste se sont avérés être des « âmes mortes » avec des téléphones déconnectés. Dans la sixième - avec un nom mystérieux tel que "Uz Hymen", nous nous sommes entendus pour une première rencontre à 19 heures le soir même.

"N'ayez pas peur: je travaille à l'épicerie, j'ai un bureau là-bas", a déclaré une agréable voix féminine, "et apportez votre photo." De type Professionnel!

Une Matchmaker dans une boucherie !

En arrivant à l'endroit convenu, j’ai du faire deux cercles supplémentaires autour de la maison: comment pouvais-je deviner que sur les cinq magasins du quartier je devais rentrer dans la boucherie !?

- Cherches-tu Svetlana? - De la porte, la vigoureuse vendeuse me demande, et sans attendre de réponse, d'un geste large, elle indique un drap blanc à fleurs bleues (c’est un rideau) derrière le comptoir.

Une déesse des liens conjugales Svetlana sort de son lit divin pour rentrer dans l'esprit abrupt d'un mortel. Une dame adulte de l'âge de Balzac, des collants serrés, des cheveux en chignon apparait.

"Eh bien, c'est tout, ma chère, maintenant nous prenons une référence de votre travail, et nous allons vous faire un visa pour la fin des derniers jours de février, vous allez voyager." Sans se laisser interrompre par les appels téléphoniques des jeunes candidates à marier, Svetlana hoche la tête et m’invite à la suivre dans la pièce. Allons-y en avant, vers le bonheur conjugal ...

Les Français aiment nos femmes russes

Le bonheur m'attendait dans la micro-cuisine d'une pièce Khrouchtchev, transformée en commerce de détail. Quatre tabourets différents, des boîtes de conserve sur la fenêtre, un ordinateur portable sur une table recouverte d'une toile cirée - c'est tout l'équipement de bureau de l'agence matrimoniale à Oufa.

Seigneur, à qui vont-ils me marier dans un tel endroit ?

- Oui, n'ayez pas peur, - il semble, Svetlana a remarqué que je suis près de m'évanouir. - Mon ami et moi avons ouvert le magasin, mais ici j'ai un bureau. Beaucoup de travail, toutes les futures mariées ne viennent pas à la maison: vous ne pouvez pas imaginer combien de filles russes rêvent de se marier en France ou en Italie !

J'espérais rencontrer un compatriote, et puis un étranger se profile! L'hôtesse de l'institution m'accompagne activement:

- Je travaille avec 22 agences matrimoniales françaises et italiennes. Comme les hommes français et italiens sont heureux - ne laissez pas passer votre chance ! Ils aiment nos femmes russes juste telles qu’elles sont-elles s’occupent de la maison, sont fidèles, belles. Et les français - ils sont terribles, comme les crocodiles. Et j'ai aussi un site web. Seulement lui, c'est ... eh bien, il n’est pas encore fini.

Un Site Web! Alors tout change, maintenant je vais y aller et voir les beaux mariés. Mais à ce moment, nous avons un problème : je rapproche l’ordinateur portable de mon regard, je veux admirer le site web de l’agence, et Svetlana essaie de me sauver de ma tentation pour la technique. La jeunesse gagne: en une seconde j’attrape l’ordinateur. Mais je n’en tire rien, parce que le site est complètement en langue française.

6 mille roubles pour un timbre dans le passeport

- Je parle parfaitement le français - j'y ai vécu longtemps, j'ai aussi épousé un français, - Svetlana suinte de supériorité. Eh bien, voilà. - Sur ce site nous présentons des photos de la future mariée et du questionnaire. Pour être honnête, il est improbable que nous y mettions votre photo. Mais ne vous inquiétez pas, l'essentiel est de séduire!

En outre, il s'avère que le travail principal passe par les agences - ils envoient à Sveta un dossier d'hommes qui veulent avoir une épouse russe. Le Matchmaker leur offre leurs prétendantes. Pour les heureuses fiançées qui ont été choisies, on montre la photo du prince lui-même. S'ils s’aiment l'un l'autre, la fille s'y rend pour faire connaissance. Si la fille refuse - ils cherchent une autre femme. L'agence matrimoniale conclut un accord avec les jeunes filles russes, les frais d'admission sont seulement 6 mille roubles. Même si je passe une année à la recherche de mon mari en France, je ne dois pas me morfondre, l'entremetteuse n’abandonnera pas: le contrat est valable jusqu'à la fin victorieuse, c'est-à-dire jusqu’au mariage.

-Eh-eu ... Juste comme ça, je dois voyager pour aller rendre visite à un inconnu dans un autre pays? Je baisse yeux.

- Oui, bien sûr! Personne ne viendra vous violer, d'abord c’est juste pour faire connaissance (ouais, mais où est la garantie?) Tu vivras dans une chambre séparée comme une reine. Les filles russes partent calmement, même l'ignorance de la langue ne les dérangent pas. La première fois je fais la traduction sur Skype, ensuite je leur mets sur leur téléphone un programme de traduction, et c'est tout. Il peut y avoir des querelles, mais je fais toujours la paix entre vous un plus tard », dit la prêtresse du mariage avec condescendance. - J'étais marié à un Russe: nos hommes ne peuvent pas supporter la critique. Voici mon mari français, par exemple: il fait la vaisselle, il prépare son souper et il bricole avec les enfants. Il est Respectueux, c’est le calme est un homme idéal!

Aucune fille n'est encore revenue !

Sur les photos du site internet, les français sont costumés, les dents blanches et sacrément charmants, avec une telle inconscience dans leurs yeux: des mâles alpha et seulement. Et, selon Svetlana, très riches - (des hommes d'affaires et des banquiers, autrement dit elle me conseille de ne pas retarder mon vol pour faire connaissance). Nos jeunes filles ruses, venez, le bonheur conjugal vous attends dans cette petite boucherie à Oufa.

- Je travaille dans ce secteur depuis plus d'un an. J’ai déjà marié Dix filles exactement, et il y en a encore combien dans le processus, - ne perd pas espoir de me persuader de signer le contrat l'entremetteuse.

Mais je suis résolument en train de faire un pas vers la sortie - vous devez vous préparer à faire votre portfolio et emprunter de l'argent pour le contrat. (En fait, j'ai réalisé depuis longtemps que tout cela est une farce, et Sveta donne l’illusion avec un site de rencontres français ordinaire). Mais l'entremetteuse semble sentir que je suis sur le point de laisser tomber l’hameçon, et les princes d'outre-mer sans moi seront orphelins, et elle engage alors le dernier argument:

- Oui, n’ayez pas peur, vous avez l’âge idéal: les français avant quarante ans ne pensent pas au mariage. Tous mes clientes sont heureuses – aucune n'est encore revenue à Oufa !

Alors, moi non plus, je ne reviendrai pas. Elle est belle la France !

Articles en rapport